L’œstradiol endogène a des effets bénéfiques sur certains éléments clefs du risque cardio-vasculaire : l’inflammation, la fonction endothéliale et le profil lipidique.
le THM est protecteur quand il était débuté rapidement après le début de la ménopause.